Circuit House

Pour tous les amoureux des sports moteurs en Belgique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  LiensLiens  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les femmes dans le sport automobile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mario
Gold VIP
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Les femmes dans le sport automobile   2012-03-02, 09:35

Michèle Mouton. Une grande dame du sport automobile.

Michèle Mouton, est née le 23 juin 1951 à Grasse, ses parents sont horticulteurs, mais celle qui se destinait à faire carrière en tant qu'éducatrice spécialisé pour adolescents en difficulté, va très vite prendre gout à la compétition automobile en participant pour la première fois au rallye de Monte-Carlo en tant que copilote du français Jean Taibi en 1973 sur une 304 S.

La jeune femme avec le soutien de son père débute sa carrière de pilote sur une Berlinette A 110 G3, et de 1974 à 1975 elle est déjà championne de France féminine des rallyes en groupe 3. Repérée par le groupe Elf, elle enchaine de 1977 à 1979, puis en 1981 au Championnat d'Europe des rallyes dont elle remporte l'édition 1977 en Espagne sur une Porshe Carrera RS, terminant vice-championne d'Europe derrière Bernard Darniche. En 1978 après un passage sur une Lancia Stratos, elle est engagée par Fiat en qualité de pilote d'usine et se retrouve au volant d'une 131 Abarth et remporte le Tour de France Automobile se classant 1ere en groupe 4.

LES ANNEES AUDI.

Pour l'année 1981, la firme allemande Audi l'engage pour seconder Hannu Mikkola sur une quattro Sport (futur groupe B en 1983). La même saison Michèle Mouton entre dans l'histoire en remportant le rallye de San Remo et devient la seule et unique femme à gagner une manche du Championnat du monde des rallyes. La saison suivante (1982) le pilote suédois Stig Blomqvist vient grossir les rangs de la marque aux anneaux. De son côté Michèle Mouton remporte encore 3 manches du championnat du monde , Portugal, Grèce et Brésil. Le reste de la compétition la marque Audi se taille la part du lion, et Michèle manque de peu le titre de pilote, en apprenant la veille du départ du rallye de Côte-d'Ivoire le décès de son père.

Un autre pilote arrive dans l'équipe en 1984, c'est l'Allemand Walter Röhrl (ex Fiat puis Lancia) et dès la seconde épreuve en Suède Audi remporte le pactole sur les trois premières place : Blomqvist 1er, Mouton 2me, et Eklund 3e. Et le sénario va se répéter encore au Portugal, Crèce, Nouvelle-Zélande, Argentine ainsi qu'en Côte-d'Ivoire. En 1985 toujours sur une Audi Michèle bat tous les records de la fameuse course américaine de Pikes Peak International Hill Climb (dans le Colorado) et remporte le titre de Rookie de l'année.

FIN DE CARRIERE.

En 1986, Michèle Mouton remporte le titre de championne d'Allemagne avec Peugeot Talbot Deutchland, puis en mai 1986, après l'annonce de la suppession du groupe B, suite aux drames qui ont déjà coûté la vie à trois pilotes et spectateurs, Michèle Mouton met un terme à sa carrière pour se consacrer à sa vie de famille. Pourtant elle ne tourne pas le dos au sport automobile et depuis 1988, elle organise aux Iles Canaries The Michelin Race of Champions pour cloturer la saison de rallye, avec le concours de son ex-mari Frederik Johnson. Cette épreuve est une course à la mémoire du pilote finlandais Henri Toivonen, mort en course au Tour de Corse en 1986. La passion pour la course automobile ne la quitte pas et elle participe à plusieurs épreuves notamment en 2000 où elle se classe seconde au Marathon Automobile Londres-Sidney sur une Porshe 911, et retrouve son ancienne copilote Fabrizia Pons en mai 2008 lors du Dunlop Classic Ottago Rally en Nouvelle-Zélande. Le duo feminin va encore récidiver en 2010 le temps du Rallye International du Maroc, puis elle reprendra le volant de sa quattro S1 GrB, pour paticiper à la Race of Champions qui sera cette année là disputée à Düsseldorf.

2010 marque également sa nomination par Jean Todt à la présidence de la Women and Motor Sport Commission organisme qui sert à promouvoir le rôle des femmes dans le sport automobile. Début 2011 la FIA la nomme Directrice du WRC et entame ses fonctions lors du rallye de Suède. Dans ses années,de compétition elle fut parfois surnommée par ses pairs et la presse ouest-allemande << le beau volcan noir >>.



les photos et l'article complet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.desoetemario.be
Mario
Gold VIP
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-03-02, 09:50

http://www.dailymotion.com/video/xp3xxq_les-femmes-et-le-sport-automobile_auto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.desoetemario.be
Marshall
Admin
avatar

Nombre de messages : 4148
Age : 64
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-03-02, 11:28

Née à Naples, Maria Théresa De Filippis fut engagée pour le Circuito del Garda de F2 en 1949 avec une Ferrari 166S, mais ne parviendra pas à se qualifier. Il faudra attendre 1955 pour la revoir en course. Elle dispute les Mille Miglia, puis la Targa Florio où elle termine 9e. Elle disputera les 1000 km de Buenos Aires en 1956 et 1958.

Maria Teresa De Filippis s'est inscrite à sa première course F1, le Grand-Prix de Monaco le 18 mai 1958, au volant d'une Maserati privée, mais n'a pu se qualifier. Un mois plus tard, elle prend son premier départ en Grand Prix au Grand Prix de Belgique où elle finira 10e (ce qui restera son unique classement en Formule 1).
Ses trois autres tentatives dans la discipline reine se solderont par deux abandons et une non qualification. Parmi elles, lors de son Grand Prix national en 1958, elle frôle l'exploit de marquer des points au championnat avant d'abandonner à quelques tours de l'arrivée alors que la 5e place lui semblait acquise.
Elle a également participé à plusieurs courses de Formule 1 hors-Championnat, notamment le Grand Prix de Syracuse en 1958 qu'elle termine à une probante 5e place. Très touchée par la mort de son ami Luigi Musso lors du Grand Prix de France 1958, Maria Teresa arrêtera la compétition l'année suivante. On l'a seulement revue par la suite dans des courses historiques.
À noter que son frère Luigi, de cinq ans sont aîné, s'est également essayé à la course automobile au début des années cinquante, sans grand succès toutefois.

_________________
http://corvette-fan-bis.skynetblogs.be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvette-fan-bis.skynetblogs.be  http://why-not.skynetblo
Mario
Gold VIP
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-03-24, 12:03

L'histoire du sport automobile est marquée par quelques belles histoires familiales. Chez les Schumacher aussi, on multiplie les expériences. C'est maintenant Cora qui s'y met sérieusement.
Dans la famille Schumacher, tout le monde connaît bien évidemment le grand frère Michael, ce multiple champion du monde de Formule 1 qui avait débuté en kart grâce à son père en Allemagne.

Après les premiers succès de Michael, c'est son petit frère Ralph qui rejoignait le peloton de la Formule 1 à la dernière décennie avec un succès incomplet, qui l'a finalement envoyé en DTM chez Mercedes.

Cora Schumacher est la femme de Ralf. Les activités professionnelles de son mari et de sa belle famille lui ont probablement donné un certain goût pour le sport automobile. Après quelques expériences dans des séries monomarques avec des autos peu puissances, elle est aujourd'hui prête à passer l'échelon supérieur.

Elle vient d'essayer la monstrueuse Chevrolet Camaro GT3 dans le cadre des essais d'inter-saison du Blancpain Endurance Series. Gageons qu'on devrait vite la retrouver au volant de la grosse GT américaine en course. Alors après Michael et Ralf, les victoires pour Cora Schumacher ?


Actus et Tests auto sur Turbo.fr : Cora Schumacher en Camaro GT3 : une grande famille - Turbo.fr http://www.turbo.fr/actualite-automobile/483488-cora-schumacher-camaro-gt3-grande-famille/#ixzz1q1zW5WDK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.desoetemario.be
Marshall
Admin
avatar

Nombre de messages : 4148
Age : 64
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-03-24, 15:04

Maria Grazia Lombardi, dite Lella Lombardi, née le 26 mars 1941 à Frugarolo, en Italie, et décédée le 3 mars 1992 à Milan.
Si ses débuts en Formule 1, se terminent par une non-qualification au GP d'Angleterre 1974 - ce qui rassure au passage les machos de service - Lella Lombardi n'a pas dit son dernier mot. Cette jeune femme de 31 ans, surnommée la "Tigresse de Turin" est connue pour son caractère bien trempé et sa froide détermination. Depuis ses débuts en compétition en 1965, elle ne vit que pour la course, ne parle que de ça, ne pense qu'à ça ! La rivalité avec ses homologues masculins ne lui fait pas peur.
Pour Lella, féministe convaincue, la femme est l'égale de l'homme et elle le prouve au volant. Ainsi en cette année 1974, elle court le championnat F5000 européen et se bat sans complexe avec le reste du plateau composé de pilotes chevronnés. Si certains pilotes ne voient pas d'un très bon oil la présence d'une femme devant eux sur la grille de départ, elle ne se plaint pas de leur comportement : "Je n'ai eu aucune difficulté pour dépasser un adversaire. On me prend au sérieux et le fait que je sois une fille ne change rien : je suis un pilote comme les autres." Et un bon pilote assurément qui collectionne les podiums et les titres en monoplace. C'est au volant de ce type d'auto qu'elle se sent le mieux.
En Italie, après plusieurs victoires et un titre en Formule Monza, quelques courses en Formule Ford et de multiples titres féminins, elle se lance sans complexe en Formule 3 internationale. A Monaco en 1973, elle se qualifie facilement parmi les quatre-vingts engagés et termine à la douzième place de la finale. Elle fait encore mieux en Angleterre à Brands Hatch, où elle obtient la troisième place de la première manche devant les spécialistes anglais de la spécialité. Le même jour au même endroit, dans une course de Ford Escort Mexico réservée aux célébrités, elle met à mal l'amour-propre de nombreux pilotes, en remportant la victoire. Grâce à cette belle prestation, un important distributeur Ford d'Italie l'engage dans le championnat italien de Ford Escort Mexico, elle va, avec six victoires, s'adjuger le titre !
Cette moisson de bons résultats lui permet de décrocher un contrat pour courir en Formule 5000 en 1974. Après quelques coups d'éclats elle se classe 5e du championnat, derrière Bob Evans, Peter Gethin, Ian Ashley et Teddy Pilette. Rien que du beau monde ! Cette capacité à maintenir sur la piste une monoplace lourde et puissante (pratiquement 500 ch) donne l'idée à John Weeb, le directeur du circuit de Brands Hatch d'engager la jeune Italienne en Grand Prix. Il convainc Jacky Epstein, le manager de Lella en F5000, de louer pour elle une Brabham BT42 pour le GP d'Angleterre. Comme prévue l'arrivée d'une femme en F1 intrigue* et pimente le week-end. Pour couronner le tout, la Brabham blanche affiche un drôle de numéro, le 208. Il s'agit de la longueur d'onde de Radio Luxembourg, le sponsor. Pendant les essais, l'Italienne fait taire ses détracteurs qui se gaussaient de sa venue. Sa volonté alliée à un bon coup de volant prouve qu'elle a sa place en Formule 1. Seule la malchance et la mauvaise santé mécanique de l'auto (casse de la boîte de vitesses) ne vont pas lui permettre de se qualifier. Mais Lella ne semble pas trop déçue, car elle sait qu'elle reviendra...

Lella reste la seule femme à avoir terminé un Grand Prix de Formule 1 dans les points, en Espagne en 1975 (où elle se classe 6e, sur une March). Néanmoins, ce Grand Prix ayant été interrompu avant les deux tiers de la distance totale de la course, Lella n'inscrit qu'un demi-point (la moitié du montant normal).
De ce fait, elle détient le record du plus petit nombre de point inscrit durant une carrière (0,5), ce modeste score n'a rien d'infamant puisque plus de la moitié des pilotes ayant couru en F1 n'ont jamais marqué le moindre point.
Si d'autres femmes ont, depuis, été inscrites au championnat du monde de Formule 1 (Divina Galica, Desiré Wilson et Giovanna Amati) Lella Lombardi reste, à ce jour, la dernière femme à s'être qualifiée pour une course.
Atteinte d'un cancer, Lella Lombardi est décédée le 3 mars 1992.

_________________
http://corvette-fan-bis.skynetblogs.be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://corvette-fan-bis.skynetblogs.be  http://why-not.skynetblo
Mario
Gold VIP
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-03-28, 09:04

Pamela Anderson patronne d’une écurie !
LE 10 SPORT | 27.03.12 | 23:00



Pamela Anderson n’est pas sportive seulement sur les plages ensoleillées de Malibu. La blonde incendiaire va tâcher d’emmener son charme dans une écurie de course automobile.



Pamela Anderson ne jouera pas le rôle de footballeuse comme Rihanna. L’ancienne playmate de la série à succès Alerte à Malibu officiera quant à elle dans le sport automobile puisqu’elle a accepté de devenir la patronne d’une écurie appelée « Downforce1 by Pamela Anderson » ! Son team s'attaquera aux European Le Mans Series et au championnat International GT Open avec une Aston Martin Vantage GT2 bleue et blanche.



Au Paul Ricard le 1er avril
Attendue au circuit Paul Ricar le 1er avril, l’équipe devrait bientôt être annoncée et sera également présente en Nascar en 2013. Passionnée de moteurs depuis son plus jeune âge, Pamela glisse que « les voitures rapides et les femmes rapides sont faites pour aller ensemble ». On attend de voir ça.


bastien.aubert@le10sport.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.desoetemario.be
Mario
Gold VIP
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-04-12, 07:54

Susie Wolff : une pilote entre DTM et la F1


Ce petit minois officie bien dans le monde très masculin du sport automobile. Susie Wolff s'engagera pour la 7ème saison de DTM, et vient d'être recrutée par Williams F1 en tant que développeuse.
Pilote confirmée, l'écossaise Susie Wolff a été embauchée par Williams F1 cette semaine.



Petite biographie


Née Stoddart, Susie Wolff est une pilote venue d'Ecosse âgée de 29 ans, et a dédié sa vie au sport automobile. Passée traditionnellement par le karting, elle fit ses premiers bas en course sur Formule Ford, puis Formule Renault britannique de 2001 à 2004, finissant 5ème cette année-là. Après un passage sans succès en Formule 3 puis Carrera Cup, Susie décroche un baquet en championnat de voiture de tourisme allemand, le fameux DTM, en 2006. Elle ne le quittera pas, courant sa 7ème saison cette année, toujours sur Mercedes AMG, dans l'équipe Persson. Son meilleur résultat sera 7ème (deux fois), en 2010, marquant 4 points, une première féminine dans la discipline depuis 1996.



Un pied dans la catégorie reine


Annonce ce mercredi, l'écossaise a été recrutée par Williams, et devient la seconde pilote à entrer dans le cercle fermé de la F1 avec Maria de Villota (Lotus Renault). Dans l'écurie anglaise, elle s'occupera du "développement du simulateur et d'évolutions techniques" ainsi que "des tests aérodynamiques pour la FW34 et une session complète en piste dans les prochains mois". Petite précision qui a du faire son poids malgré le recul du communiqué, le mari de Susie Wolff n'est d'autre que Toto Wolff, un actionnaire de l'écurie Williams...




La Mercedes Classe C Coupé de Susie Wolff en DTM





Bientôt la F1 ?


Même Bernie Ecclestone a succombé à ses charmes, le dirigeant de la Formule 1 a utilisé ces mots vis-à-vis de Susie Wolff : "Si elle est aussi rapide à l'intérieur dans une voiture que jolie en dehors, alors elle sera un atout de choix pour n'importe quelle écurie, et de plus elle se révèle très intelligente. je suis vraiment impatient de la voir en Formule 1."



Pas sûr que cela l'aide et que sa place soit légitime en F1, mais voir monter une présence féminine en sport automobile est une bonne nouvelle.

Publié le 11 avril 2012 à 17:10 (mis à jour le 11 avril 2012 à 18h49) par Matthieu LAURAUX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.desoetemario.be
Mario
Gold VIP
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-08-03, 10:02

Propos recueillis pour Abdellatif Cherraf


Sport Automobile
Pause café avec Hind Abatorab, la championne du Maroc des femmes pilotes
« Mon souhait, la réalisation d’un autre circuit fermé permanent au Maroc…»
Malgré le virus du sport automobile attrapé à l’âge de cinq printemps, lorsqu’elle a vu son papa sophistiquer sa voiture pour participer au gymkhana annuel d’El Jadida dans les années 80, Hind puisqu’il s’agit d’elle, a commencé un peu tard le sport automobile ! Et pour cause, c’est triste à dire, il n’existe plus de club automobile dans la capitale des Doukkala… Aussi, il a fallu à Hind attendre une décennie pour devenir une pilote de charme du club Casablancais l’association maghrébine de sport automobile ! C’est lors du circuit d’El Jadida (2011) que nous l’avons contactée pour un éventuel entretien mais cette dernière était appelée à rentrer d’urgence sur Casablanca… elle a eu le tact de nous appeler pour prendre un café chez ses parents à El Jadida et, chemin faisant, parler sport automobile.
Entretien :
« L’Opinion-Sport » : Comme promis, vous nous avez contacté, c’est gentil de votre part !
Hind : « C’est à moi de remercier par votre biais « L’Opinion-Sport » qui encourage les sportifs à s’exprimer ».
Q. : Comment avez-vous opté pour un sport d’homme ?
R. : « Tout simplement, j’allais dire le plus naturellement du monde parce que mon père vouait un culte aux sports mécaniques. A la tête d’une auto-école, il a formé plusieurs pilotes professionnels, lui-même peaufinait sa voiture pour participer au gymkhana annuel d’El Jadida où toute petite j’adorais le voir faire l’exercice du pont ! Etant proche de mon père, comme lui, j’aime le monde du sport automobile…et c’est ainsi que très jeune j’ai rêvé de devenir pilote ! »
Q. : Peut-on dire que le rêve est exaucé ?
R. : (grand sourire) « Je pense que ça va faire plus de deux années que je participe dans les circuits fermés de course d’automobile ».
Q. : Alors contente de vous?
R. : « Disons que je suis sur la bonne voie, puisque dernièrement j’ai goûté au plaisir de la 3ème marche du podium…
J’espère, un jour, la 2ème , voire la première marche pour être comme vous dite satisfaite ».
Q. : Dites-moi, à part votre papa, qui vous a motivé à pratiquer ce sport de « mecs ».
R. : « Sans hésiter c’est Saïda Ibrahimi, l’ex pilote marocaine, et l’actuelle présidente de l’association maghrébine de sport automobile qui m’a poussée à exaucer mon rêve d’enfance…devenir pilote automobile professionnelle et concourir ».
Q. : Est-elle la seule ?
R. : « Bien entendu, il y a aussi le soutien de mon père et les encouragements de mon mari ».
Q. : Votre challenge s’arrête-t-il au podium ?
R. : « Non pas du tout, mon objectif premier est de prendre le flambeau et, chemin faisant, prouver, une fois de plus, que les femmes aussi peuvent exceller dans ce sport à l’image de Saïda Ibrahimi ».
Q. : Donc, avec votre 3ème place à El Jadida, tout baigne !»
R. : « C’est vrai que j’étais la seule femme récompensée lors de cette compétition, ça m’a comblé de plaisir d’autant plus que ça se déroulait dans ma ville natale…Tout baigne ! Peut-être pas puisque mon seul regret est que je n’ai pas commencé plus tôt ma carrière !
Q. : Une carrière « pro » peut-on dire ?
R. : « Tout à fait, puisque j’ai fait appel à un coach français pour m’apprendre les ficelles du métier de pilotage ! Cela suppose l’achat d’une vraie voiture de course. Après moult participations dans les circuits de Nouasseur, Rabat, Salé, Agadir, Kénitra… Expérience et confiance acquises, place donc aux premiers rôles dans les prochains circuits fermés du Royaume !
Nonobstant une concurrence masculine, j’essayerai de faire de mon mieux pour atteindre le podium de la catégorie M1 In Chaâ Allah…».
Q. : Et pour finir ?
R. : « Mon souhait est de voir un jour la réalisation d’un autre circuit fermé permanent dans notre pays ! Un circuit qui soit à la portée des adeptes du sport automobile. Notamment les femmes pilotes pour assurer la relève ».

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.desoetemario.be
Mario
Gold VIP
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-08-19, 17:53

Ladies' Classic - Rallye automobile

1er rallye 100% féminin "made in Belgium". Une 50aine d'équipages rallie Liège par les routes sinueuses et verdoyantes du Sud. À Bruxelles le 25/08/12.

2ème édition !

Rallye de régularité pour voitures anciennes de collection dont les équipages sont exclusivement féminins.

Son itinéraire parcourt les plus belles routes du pays au fil d'une journée d'exception placée sous le signe du luxe, du sport, de la convivialité et "taillé sur mesure" !

Mets fins,
pauses beauté et bien-être,
lieux somptueux,
attentions délicates et glamour…
Quand le sport automobile se conjugue au féminin !

Des partenaires de prestige sélectionnés dans le monde du luxe et de l'art de vivre sont en passe de rejoindre le Ladies' Classic.

Le dîner de Gala ainsi que la remise des prix se dérouleront en soirée au Crowne Plaza Hôtel.

Plus événement féminin haut de gamme qu'événement automobile, le Ladies' Classic s'adresse aux femmes qui ont le goût des belles choses : Qu'il s'agisse d'habillement, de décoration, de voyages, de voitures ou de loisirs, et qui sont habituées à des standards de qualité élevés.

Elles ont en commun l'amour du sport et de la compétition.

L'envie de se surpasser et de relever des défis. Elles affichent leurs performances tout en restant féminines !

Vendredi 24/08/12

9h : Mise à disposition du Parking privé - Bd de Waterloo
15h : Accueil des équipes et leur véhicule
Enregistrement et contrôle Technique
Animations/Photo Call
19h : Cocktail d' Inauguration

Samedi 25/08/12

8h : Accueil + petit Déjeuner chez Vuitton
8h30 : Briefing
9h : Top Départ !
12 à 13h30 : Lunch à Dinant - Le Prieuré d'Anseremme
17h : Arrivée à liège - Espace Tivoli - Place St-Lambert
19h : VIP Lounge - Coiffure Jean-Claude Biguine
20h : Diner de Gala et remise des Prix au Crowne Plaza
(Possibilité de loger sur place sur demande)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.desoetemario.be
Mario
Gold VIP
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-09-24, 11:04

Rallye Aïcha des Gazelles 2012
Ce 17 mars après cinq mois d’une longue attente, les 12 candidates Renault sélectionnées fin 2011 pour participer à la 22e édition de la course automobile 100 % féminine, le rallye Aïcha des gazelles, sont sur la ligne de départ.
Les six équipages engagés vont affronter durant 15 jours le désert marocain à bord de leurs Duster. Les noms des ces 12 « gazelles » sont : Gabriela Grajewska et Ana-Maria de la Fuente, Céline Hamici et Ingrid Cheyrezy, Célanie Mignot et Isabelle Bonfand, Assiane Adada et Valérie Vilatte, Cathy Houles et Betty Kraft et enfin Valérie Dot et Isabelle Charles.

http://www.planetedacia.com/UserFiles/Image/sport/Rallye/2012/aicha2012.jpg
L’ambition de chacun de ces six duos : gagner pour faire mieux que les équipes Renault de l’année dernière, qui ont terminé 2e et 3e.

Ces 12 candidates ont déjà beaucoup de mérite car elles sont sorties vainqueurs d’un week-end de pré-sélection durant lequel près de 220 participantes se sont affrontées. Au programme, épreuves sportives, techniques et entretiens de motivations devant des jurys, le tout dans des conditions proches du terrain.



Avant de découvrir les conditions réelles, les « Gazelles » retenues ont effectué deux stages afin de se familiariser à l’orientation et à la conduite sur sable. L’occasion de tester leurs capacités de résistance et d’adaptation ainsi que celles de leurs véhicules.

Dernier point important, les six équipages sont issus du réseau Women@Renault, lancé en mars 2010. Son objectif est de renforcer la place des femmes dans l’entreprise. Aujourd’hui, 17,3 % des employés de Renault et 34 % des vendeurs en véhicules neufs sont des femmes.

On image très certainement qu’elles sont déjà toutes derrière elles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.desoetemario.be
Mario
Gold VIP
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-10-02, 12:17



La course auto reste peut-être un truc de mec mais il ne serait rien sans sa part de filles et de glamour. Qu'elles soient pilotes, présentatrices ou même les deux en même temps.

Margot Laffite : la fille de
Crédibilité au volant : On peut dire que Margot Laffite est née à bonne école. Son père était l'un des meilleurs pilotes français de Formule 1 et sa passion a largement déteint sur elle. Mieux, elle est capable de vous humilier sur un circuit au volant d'une voiture de sport.
Crédibilité glamour : A 32 ans, Margot Laffite essaie des voitures pour la télé et présente son émission sur la Formule 1 tous les dimanches. Vraie pilote et bonne présentatrice, elle est surtout terriblement mignonne et possède même un charmant petit coté garçon manqué.
GQ compatible : *****
Née le 1980 à Paris – Emission « Dimanche F1 » sur Eurosport et « V6 » sur AB Moteur, championne Trophée Andros féminin 2006
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.desoetemario.be
Mario
Gold VIP
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-10-04, 11:24



Vanina Ickx : la Belge et la bête
Crédibilité au volant : Comme Margot, son père est un grand pilote. C'est même le second pilote le plus victorieux de l'histoire du Mans. Vanina lui fait honneur et court en sport automobile sur des GT et des protos depuis plus de dix ans. L'année dernière, elle a signé une très belle 7ème place aux 24 Heures du Mans.
Crédibilité glamour : Du haut de son mètre 55 et de ses 37 ans, elle est une figure incontournable dans les paddocks pendant les week-ends de course. Ses beaux yeux bleus foudroient immanquablement les mécaniciens et les pilotes.
GQ compatible : ****°
Née le 16 février 1975 à Bruxelles – victoire en Formule Ford 2000 et aux 24 Heures de Spa 2004
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.desoetemario.be
Mario
Gold VIP
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-10-10, 10:22



Danica Patrick : la reine des pilotes
Crédibilité au volant : C'est sans doute la plus talentueuse de toutes les filles pilotes actuelles. Elle donne du fil à retordre aux meilleurs spécialistes des courses d'ovale en Amérique où l'on frôle des murs largement au dessus de 300 km/h, et s'attaque désormais à la Nascar.
Crédibilité Glamour : Cette petite brune de 30 ans dégoûte les pilotes lorsqu'elle les bat en course. Elle sait jouer de son physique sexy et peut même frapper des mecs quand ils la prennent de haut. Qui s'y frotte s'y pique.
GQ compatible : *****
Née en dans le Wisconsin – victoire en Indycar à Motegi en 2008, 3ème aux 500 Miles d'Indianapolis 2009, première femme à mener une course de Nascar en 2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.desoetemario.be
Mario
Gold VIP
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-10-11, 10:11



Natalia Freidina : la rookie russe

Crédibilité au volant : Cette Russe de 34 ans au nom d'agent secret vient de se lancer dans le sport automobile et les courses de GT. Elle débute à peine en 2012 et a pour l'instant participé à trois épreuves qui lui ont permis de marquer ses premiers points.

Crédibilité glamour : Cette blonde possède un physique avantageux, c'est la seule femme actuellement dans le championnat GT3 où elle court. On sait qu'elle est mariée, qu'elle vit entre la Russie et la Suisse et qu'elle aime faire du parapente. Elle garde un peu de mystère pour elle.

GQ Compatible : ***°°

Née en 1978 à Samara en Russie, 3 courses disputées en FIA GT3 cette année et 3 points marqués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.desoetemario.be
Mario
Gold VIP
avatar

Nombre de messages : 978
Age : 60
Date d'inscription : 13/02/2008

MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   2012-10-17, 10:29



Cyndie Allemann : la plus précoce
Crédibilité au volant : Cette Suissesse de 26 ans a posé ses fesses dans un karting pour la première fois à 7 ans. Une discipline où elle a pu affiner son pilotage avant de passer à de plus grosses monoplaces, puis du GT. Elle s'est exilée au Japon en 2012 pour y disputer le Super GT avec une Audi R8.
Crédibilité glamour : En tant que pilote, elle a fait ses preuves. Par chance, elle peut également compter sur un physique remarquable et un sourire efficace. Elle est aussi de manière officielle, la seule célibataire de cette sélection.
GQ compatible : *****
Née 1986 - Championne d'Europe Cadets Karting 1999, 6ème Formule Renault en Suisse en 2004
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.desoetemario.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les femmes dans le sport automobile   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les femmes dans le sport automobile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les femmes dans le sport automobile
» Monaco a t il un avenir dans le sport automobile moderne
» Les femmes et le sport de haut niveau
» Le sport automobile reste dangereux !
» Année 68 .Une saison de sport automobile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Circuit House :: SPORTS MOTEURS :: Paddocks-
Sauter vers: